Hommage à Denise Requin

Publié le 13.09.2018 par Claire Kulaga
Denise Requin

Le CAES est triste. Au soir du 11 septembre 2018, Denise Requin s’en est allée vers un ailleurs où il lui sera toujours “permis de rêver”.

La disparition de Denise Requin provoque déjà un immense vide sur le campus de Marseille où elle était intensément engagée dans l’action syndicale et sociale ainsi que dans la sphère nationale où elle évoluait en tant que correspondante culture de la région Provence.
Dans le domaine culturel au CAES, Denise était incontournable, elle savait se montrer à la fois rêveuse, fantaisiste, créatrice, dynamique et entreprenante, mettant ses qualités au service de la communauté.
Son action la plus significative fut en 1988 la création et l’animation de la plus ancienne troupe du CAES “la compagnie Tripiti Théâtre”.

Avec les années, Denise était devenue une figure emblématique du festival de théâtre d’Oléron.

J’ai eu le plaisir de côtoyer Denise ces toutes dernières années ; la maladie hélas l’avait maintenue loin de la scène et je n’ai jamais eu la chance de l’applaudir.
Cependant, je peux témoigner de son immense charisme, de la noblesse de ses engagements, de son attachement aux valeurs sociales et de la reconnaissance unanime témoignée par les autres troupes de théâtre du CAES.

Au nom du CAES du CNRS, j’adresse à sa famille, ses amis, ses collègues, ses camarades, toute notre profonde sympathie.

“Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité”, Antoine de Saint-Exupéry.

 

Monique Matignon-Boujot
Présidente de la commission Culture

 

Lire le portrait de Denise Requin paru dans Le Magazine n°98, mai 2012.