A la découverte de Grasse, la ville aux mille parfums

Publié le 31.10.2018 par Clémence Mermillod
Les randonneurs ont pu découvrir quelques secrets de la capitale mondiale des parfums.

Le 23 septembre dernier, 48 membres du CAES se sont lancés à la découverte de Grasse. Un rallye pédestre organisé par le CAES Côte d’Azur sur les sentiers de la capitale mondiale du parfum, d’où le nom de l’événement : « De Grasse, parfumons nous ! ». Retour sur cette journée.

La ville de Grasse est aujourd’hui mondialement connue pour les précieux nectars qu’elle extrait des fleurs et qui ont su séduire les plus grands parfumeurs. Pour découvrir ce joyau enivrant, le CAES Côte d’Azur a eu l’idée d’y organiser un rallye pédestre. Munis d’un questionnaire, les participants sont partis en quête de précieux indices, leur offrant une plongée dans la ville. Un parcours qui leur a permis de découvrir l’histoire et le patrimoine de cette cité tout en s’amusant. L’événement a rencontré un franc succès : ils étaient 48 à répondre présents pour cette journée dont l’organisation était portée par Yolande Toniolo-Sallent (vice-présidente du Clas de Valbonne et secrétaire du comité régional  Côte d’Azur) et Marc Boutoute (trésorier du Clas de Villefranche/Mer et trésorier du comité régional Côte d’Azur). Le rallye pédestre s’est soldé par une paella conviviale et une remise des prix.

 

Le saviez-vous ?

Grasse est située à moins d’une heure en voiture de Fréjus et de la Villa Clythia. Avis aux futurs vacanciers de ce village vacances du CAES qui seraient tentés de visiter la ville…

 

Yolande Toniolo-Salent et Marc Boutoute reviennent sur l’organisation de cet événement réussi.

Comment avez-vous préparé cette journée ?

Ce rallye, que nous préparions depuis le mois de février, a nécessité 6 mois de travail intense avec plusieurs samedis et dimanches consacrés à revisiter l’histoire grassoise en quête d’énigmes afin d’élaborer les questionnaires, mais aussi à la recherche de partenaires pour obtenir gracieusement des cadeaux ainsi que l’achat de lots pour les participants et vainqueurs.

Nous avions décidé d’associer la région CAES de Provence, de faire de ce rallye un événement inter-régional en région Provence Alpes Côte-d’Azur et de solliciter ainsi la Commission Sport du CAES, pour obtenir une subvention. Nous avions établi un budget prévisionnel pour les dépenses d’organisation du rallye, d’achats de lots, de réception de fin de rallye pour la remise des prix et pour les recettes (participations individuelles, soutient de la région Côte d’Azur et subvention demandée au National). Pour le bon déroulement de ce rallye dans la cité grassoise, nous avions sollicité la mairie afin d’obtenir l’autorisation administrative d’organiser cette manifestation sur la voie publique, et également la mise à disposition d’un parking privatif. La mairie a joué le « jeu » puisqu’en plus de ces autorisations, elle nous a fourni des casquettes pour l’équipe d’animation. Par ailleurs, nous avons démarché des commerçants du centre-ville pour obtenir des lots pour les gagnants et des lots de consolation. La DR20 du CNRS et son service communication nous a aussi fourni des lots. Trois semaines avant le rallye, nous avons testé l’épreuve sur des bénévoles pour s’assurer que notre organisation fonctionnait parfaitement !

Les participants se prennent vite au jeu et s’élancent dans les rues de Grasse à la recherche des précieux indices.

Et le jour J, tout s’est passé comme prévu ?

Dimanche 23 septembre, ça y est nous y sommes ! Il est 8h30, nous sommes fin prêts sur le parking et attendons les participants, avec tous les autres bénévoles, qui ont acceptés de venir nous aider à encadrer les épreuves. Effectivement, la tension monte. Est-ce que tout va bien se passer ? Est-ce qu’on ne va pas avoir des annulations de dernière minute ? 9h20, c’est le top départ. Les participants sont bien là et s’élancent dans les rues de Grasse à la recherche des indices pour répondre aux questionnaires, sans oublier de déclencher leurs podomètres, qui leur rapporteront des points pour le classement du meilleur sportif, en fin de journée. Tout semble bien se passer, nous apercevons les participants se hâter, courir, passer de musée en musée, s’activer afin de chercher les précieux indices dans les rues de la ville tout en profitant de la beauté du site grassois ! Pour rassurer les participants et garantir le bon déroulé, nous avions posté des bénévoles devant chaque site, qui les accueillaient puis récupéraient les questionnaires et les corrigeaient dans la foulée ! Les participants sont allés à la découverte du Musée International de la Parfumerie (MIP), l’usine du parfumeur Fragonard et le Musée d’Arts et d’Histoire de  Provence (MAHP). Au programme de cette journée, nous avions aussi prévu un « Escape Game » au MIP (nouvellement créé et proposé par ce dernier)

La parfumerie s’est développée à Grasse dès le XVIe siècle.

Déjà midi, le temps passe vite ! Pour la pause-déjeuner, chacun avait amené son pique-nique. Nous avions convié tous les participants à se retrouver dans le jardin municipal, où nous leurs avions préparé des épreuves ludiques/sportives et sensorielles (reconnaissance de senteurs). 17h30, ça y est ….c’est la fin du rallye ! Nous invitons tous les participants à reprendre leur voiture et à se rendre à l’aumônerie de Grasse où les attendent la remise des prix et un repas bien mérité. Pendant ce temps nous et quelques bénévoles finissons de corriger les derniers questionnaires rendus et établissons le classement final !  Il est déjà 19h, nous invitons alors tous les participants au verre de l’amitié et ce juste avant de déguster la succulente paella concoctée par Yolande depuis la veille. 21h15 : l’équipe d’animation a fini le rangement et le nettoyage de la salle. Pour Yolande et Marc, la pression retombe. Tout s’est très bien passé, pas d’embûche, des gens ravis et enthousiastes.

Vous seriez prêts à vous lancer à nouveau dans l’aventure ?

Nous ressentons une joie immense d’avoir mené ce projet fédérateur et qui a emporté la grande satisfaction de tous les participants. Ce rallye a été une réussite. Les participants nous ont chaleureusement remercié pour l’organisation de cette journée au cours de laquelle ils ont découvert ou redécouvert Grasse sous un autre angle, sans oublier tout ce qu’ils ont appris sur l’histoire et le patrimoine de cette ville. Les objectifs du rallye ont donc été réalisés et nous avons vécu une belle manifestation du CAES au niveau inter-régional. Les retours des participants étaient très positifs. À n’en pas douter, c’est une activité à re-proposer dans les prochaines années !

 

Yolande Toniolo-Sallent Marc Boutoute

 

Le saviez-vous ?

Costumes grotesques, de Nicolas II de Larmessin (XVIIe). Cette gravure a inspiré une statue emblématique de la Ville de Grasse.

Au Moyen-Âge, l’activité phare de Grasse, c’est la tannerie. Or pour tanner les peaux, on utilise à l’époque des ingrédients peu ragoûtants (urine, excréments). Cela chagrine l’odorat délicat de la haute noblesse d’alors qui porte des gants de cuir. Un artisan a alors l’idée de créer des gants parfumés à destination de cette clientèle. Il en offre une paire à Catherine de Médicis. Bingo ! C’est un succès, les gants parfumés font fureur et l’on développe des parfums de plus en plus complexes selon les modes. Peu à peu, cette activité éclipse même la tannerie et dès le XVIIIe, la ville se tourne toute entière dans la création de senteurs enivrantes.